L'ESTUAIRE

Se jouer des préjugés…
Publié le 14 juin 2016

Dimanche 19 juin, le théâtre Jean-Bart lève le rideau sur un programme de quatre spectacles parmi lesquels celui des adultes amateurs d’Avalix.

Ils ont osé l’aventure il y a quelques mois et feront ce week-end leurs premiers pas sous les feux de la rampe. Les dix participants de l’atelier “Théâtre pour tous“ d’Avalix présenteront en effet la pièce Alice et autres merveilles de Fabrice Melquiot, à l’occasion de l’après-midi Les Petits Riens et les Grands Touts*. Un temps fort pour ces apprentis comédiens, comme pour la Maison de quartier, qui voit l’activité théâtre reprendre vie après avoir été mise de côté durant plusieurs années. « Un vrai paradoxe quand on sait que la structure s’est forgée avec son inauguration mise en scène par le théâtre Terre et les habitants, et a été portée avec l’adaptation des Raisins de la colère, de Steinbeck, par la même compagnie nazairienne », souligne Marie-Pierre Sou, la directrice. A l’époque, le projet avait en effet mobilisé une soixantaine d’habitants, de nombreux partenaires institutionnels et, surtout, rencontré un fier succès auprès des spectateurs. Pour relancer la pratique théâtrale, elle a donc fait appel cette année à la Cie Banc Public : « L’objectif était de former un groupe adultes complètement ouvert, sans distinction entre personnes valides ou atteintes de handicap. Le challenge fut de dénouer les peurs et de créer une dynamique commune sur un long terme » explique Cathy Bouëssé, directrice de la compagnie. L’occasion pour l’intervenante de collaborer avec la comédienne et marionnettiste Stéphanie Zanlorenzi, de la compagnie Nina La Gaine : « Elle a permis aux participants de s’approprier l’art de la manipulation d’objets. Une manière détournée et un véritable outil pour interpréter des idées, des sentiments, des mouvements que certains n’étaient pas toujours en mesure d’exprimer physiquement. » Au fil des séances d’initiation puis des répétitions du spectacle, la troupe a gagné en plaisir, confiance et cohésion, révélant au passage des potentiels insoupçonnés. Aujourd’hui, le fruit de ce travail collectif n’attend plus que d’être récompensé  comme il se doit : sur scène et en public.

Nathalie Ricordeau.

*Les Petits riens & les Grands touts est une présentation de quatre spectacles mêlant les genres et les générations. A l’affiche : deux restitutions de travaux d’élèves guérandais (Bouli Miro par les 7/11 ans et une adaptation de Cyrano de Bergerac par les 15/20 ans), Tu danses ? Bagatelle#2, la dernière création de la compagnie professionnelle Nina La Gaine, suivie d’Alice et autres merveilles, par les adultes amateurs de la Maison de quartier d’Avalix.